31 mai 2015

Expo Bruxelles suite et fin

Par Matthias Rozes

Il vous reste une quinzaine de jours pour visiter l’exposition des 15 ans de l’employé du Moi à Bruxelles.

La semaine dernière, Stéphane Noël et Sacha Goerg étaient invités de Jérôme Colin et Xavier Vanbuggenhout sur la Première pour parler de nos 15 ans. Le podcast de l’émission est maintenant disponible.

Voici le programme des réjouissances à venir.

Workshop : Cinéma et bande dessinée, du flux à la séquence.
Samedi 6 juin au Point Culture, de 15 h à 18 h.
La bande dessinée a parfois été considérée à tort comme le cinéma du pauvre. L’employé du Moi propose d’explorer les nombreuses différences entre ces deux médias de manière ludique, en manipulant des images extraites de films. Par le collage, la retouche graphique, le séquençage, la répétition, l’ellipse et l’adjonction de phylactère, les photogrammes seront transformés en bandes dessinées. Une dizaine de contraintes de travail, préparées par l’équipe, serviront de pistes de départ. Pas besoin de savoir dessiner, l’envie de manipuler images et récits est suffisante pour se lancer dans l’aventure. Ouvert à tous et gratuit !

Le finissage
Samedi 13 juin au Point Culture, de 20 h (début des concerts !) à 23 h.
Si toutes les bonnes choses ont une fin, ce n’est pas non plus une raison pour ne pas faire la fête. Le dernier jour de l’exposition, on organise donc trois concerts gratuits pour finir sur des notes positives. Ce sera aussi l’occasion de visiter une dernière fois notre installation et de rencontrer l’équipe et les auteurs de l’employé autour d’un ou de plusieurs verres.

Les groupes :
Facteur Cheval (BE)
Enfant mutant né de la collision entre les univers singuliers de Carl Roosens (Carl et les hommes-boîtes) et du duo bruxellois Zoft, Facteur Cheval embarque l’auditeur dans un tourbillon rock ludique, intense et débridé. Les histoires abracadabrantesques de Carl s’enrobent ici d’un nouvel écrin musical aux guitares saturées et rythmiques ciselées qui leur confère un aspect brut et une urgence supplémentaire.
Carl Roosens est aussi auteur de bandes dessinées, il a participé à plusieurs ouvrages collectifs de l’employé du Moi.
« Notre musique est une grosse éponge imbibée de mascarpone, ça frotte pas mal, ça tabasse du bambou, ça remaquille de la croûte… » On vous aura prévenu !

Eddy Crampes (FR)
Eddy Crampes met en scène ces histoires tristement quotidiennes dans un décor de film expressionniste. Les perspectives sont faussées, rien n’est droit, tout part de guingois, les mélodies en mode mineur comme les arrangements continuellement surprenants. La poésie simple des textes est émaillée de bizarreries stylistiques qui font dresser l’oreille. Et le chant ignore toutes les règles, allonge les syllabes, bouscule la métrique, déconstruit les liaisons, précipite les fins de phrases.

• Major Mengelmoes (CH)
Techno d’appartement lente et peu fidèle, avec des montées en faux plats et un pressing constant. Mais qui se cache derrière Major Mengelmoes ? C’est le projet solo de notre auteur-touche-à-tout, Pascal Matthey qui a signé Le Verre de lait, Pascal est enfoncé et Du Shimmy dans la vision.

Expo Bruxelles suite et fin  - 1
Expo Bruxelles suite et fin  - 2
Expo Bruxelles suite et fin  - 3
Expo Bruxelles suite et fin  - 4
Expo Bruxelles suite et fin  - 5
Expo Bruxelles suite et fin  - 6
Expo Bruxelles suite et fin  - 7

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

RSS