Couverture de L’ombre de la Nuit

À propos de Jordan Crane

Jordan Crane portrait

Jordan Crane est un auteur américain né en 1972 et vivant à Los Angeles. Il a publié plusieurs livres chez Fantagraphics dont “The Clouds Above” en 2005, et 4 numéros de son comix “Uptigth”. Il a reçu l’Ignatz Award en 2009 pour “Outstanding Comic & Outstanding Series”.

Catalogue

L’ombre de la Nuit

Par Jordan Crane

€ 21 ou Téléchargez le PDF pour € 3,99

La version PDF de L’ombre de la Nuit est disponible au téléchargement pour € 3,99.

Le payement s'effectue via PayPal (avec ou sans compte).

Pour continuer veuillez entrer une adresse email où nous vous enverrons le fichier à télécharger.
paypal

Robert est un adolescent en colère. Amis, frères, parents, tout le monde semble ligué pour lui pourrir l’existence. Une nuit, il s’échappe de la maison familiale pour enfourcher la moto de son copain Ernesto, avec la vague idée de partir, loin.

Eldrige est un homme proche de la retraite, exaspéré par une vie de couple d’où toute tendresse s’est évaporée. Lorsque sa fille débarque pour la nuit après une dispute avec son compagnon, il est rapidement pris à partie et déguerpit à la cave pour finir son repas et se consoler au gin-tonic.

Les personnages dépeints par Jordan Crane sont aussi divers qu’ils sont touchants. Chacun des neuf récits de L’Ombre de la nuit nous projette dans des ambiances tendues, avec une efficacité rare dans la description de ses personnages et des situations. Séquence onirique, science-fiction, comédie dramatique, le spectre est large mais secoue à chaque fois par la crédibilité de son écriture.
Jordan Crane offre également dans ce livre l’étendue de ses capacités graphiques, un trait lisse et précis qui s’accompagne de la maîtrise des masses ou de la bichromie. Détaillé pour décrire un garage, ou une femme nue armée d’un marteau, il peut aussi se faire plus rond pour dépeindre la ballade à la campagne d’un couple amoureux.

On en dit du bien

« La grande diversité des récits rassemblés dans L’Ombre de la nuit donne un aperçu du talent de Jordan Crane. Très à l’aise avec le noir et blanc, il est capable aussi d’innover dans l’utilisation de la couleur. »
ActuaBD

« Une histoire sombre, violente, sexuelle, délirante, un total fantasme d’une grande noirceur, un étouffement. Et un final qui, bien qu’attendu, fonctionne pleinement. »
Dailymars.net

« Un dessin maîtrisé et expressif. Les histoires sont variées, le style aussi. »
RTS Couleur3

« Au final, L’ombre de la nuit se révèle être une lecture agréable, parfois dérangeante, mais constamment surprenante et finement réalisée. »
BDGEST

« Sa ligne claire [de Jordan Crane] - très américaine avec trame, traits de contours et aplats noirs - recherche l’efficacité narrative, évitant toute démonstration graphique totalement inutile. »
Psikopat

« les pépites finement ciselées de Jordan Crane. »
Canal BD

« On sent planer sur ses créations l’ombre tutélaire des grands auteurs de la forme brève américaine en littérature, dans tout l’éventail des genres possibles, digérée au travers d’une ligne claire jamais trop froide mais toujours précise, jamais figée mais toujours expressive, jamais linéaire mais toujours habitée. »
Carbone

« Malgré la noirceur des neuf nouvelles qui composent cet album, on ne peut que vous encourager à découvrir cet auteur trop peu traduit [...] »
Focus Le Vif

Extrait

Autre livre de Jordan Crane

Une main en or

Jordan Crane

  • € 4,90
  • 24 pages
  • 2013
RSS