Couverture de Fante Bukowski, L’échec était parfait

À propos de

Noah Van Sciver portrait

Noah Van Sciver (1984, New Jersey, USA) est déjà connu dans le cercle indépendant américain avec "The Hypo : The Melancholic Young Lincoln” chez fantagraphics en 2012, mais surtout pour sa revue "Blammo" et une importante production autopubliée qui reste à découvrir pour le public européen. A l’aise dans l’autobiographie aussi bien que dans la fiction et même le récit historique, il excelle dans la capacité à camper sans effets des personnages réalistes, et à décrire les problèmes existentiels de sa génération, celle des années 10’, dans une Amérique comme toujours sans aménité.

Catalogue

Fante Bukowski, L’échec était parfait

Par Noah Van Sciver

16

Voici déjà un an que Fante Bukowski s’est installé à Colombus, une ville en pleine extension, capitale culturelle de l’Ohio. En « beautiful loser » qui se respecte, héros-poète et roi des poseurs, il n’a toujours pas rencontré le succès qu’il pense égocentriquement mériter. Tant qu’il n’aura pas connu la bonne fortune avec sa littérature, il devra dealer avec la précarité.

Ainsi, il occupe ses journées à picoler, discuter avec une prostituée au grand cœur et traîner avec Norma, son amie performeuse. Mais, alors qu’il reste encore le loyer à payer et que ses parents ne lui versent plus un centime depuis des mois, un miracle survient : un éditeur lui propose de devenir « ghost writer ». Il devra écrire l’autobiographie de Royella, une starlette qui a le vent en poupe. Pour lui, l’enjeu est de taille ; ne risque-t-il pas de passer pour un vendu ? Qu’importe, pour l’instant il a trop besoin de cet argent. Et puis, il va enfin pouvoir fanfaronner auprès de son père à propos de sa réussite critique et financière…

« Fante Bukowski, L’échec était parfait » est le troisième et dernier volet de la série de Noah Van Sciver, auteur prolifique de la bande dessinée indépendante américaine actuelle. Explorant pour la première fois le passé de Fante, notamment au travers des relations qu’il entretenait avec son père, il parachève, avec l’humour caustique qu’on lui connaît, son récit sur la figure de l’écrivain maudit. Il aura ainsi rendu son personnage plus célèbre qu’il n’aurait jamais pu lui même l’espérer.

#Littérature #Poésie
  • février 2019
  • 176 pages - 12,5 X 19 cm
  • ISBN 978-2-390040-45-3

On en dit du bien

« L’auteur met la société américaine sur le gril et, si cet album se révèle encore plus jouissif que les précédents, il n’est pas interdit de le refermer en ayant à la fois un fou rire et la larme à l’œil. »
Les Inrockuptibles

Noah Van Sciver sur France Culture

« Une maîtrise de l’ambiance et de solides personnages. »
RTBF (à partir de 9:08)

« On pourrait parler de ce livre comme étant un drame, puisque Fante Bukowski va échouer à tout, et en même temps son côté lâche est décrit avec énormément d’humour. »
France 3, Un livre, un jour

« Un must du comics indépendant et alternatif américain. »
BD Zoom

« Un régal d’autodérision. »
Rolling Stone Magazine

« Un personnage irrémédiablement humain. »
ActuaBD

« C’est au festival d’Angoulême qu’on rencontre
l’auteur américain de 34 ans, alors qu’il vient d’achever à L’employé du Moi le récit hilarant mais au final très émouvant de son écrivain maudit. »
Focus LeVif

Extrait

Autres livres de Noah Van Sciver

Le Bord du gouffre

Noah Van Sciver

  • € 15
  • 112 pages
  • 2020

Fante Bukowski

Noah Van Sciver

  • € 14
  • 96 pages
  • 2015