Couverture de Le Bord du gouffre

À propos de

Noah Van Sciver portrait

Noah Van Sciver (1984, New Jersey, USA) est déjà connu dans le cercle indépendant américain avec "The Hypo : The Melancholic Young Lincoln” chez fantagraphics en 2012, mais surtout pour sa revue "Blammo" et une importante production autopubliée qui reste à découvrir pour le public européen. A l’aise dans l’autobiographie aussi bien que dans la fiction et même le récit historique, il excelle dans la capacité à camper sans effets des personnages réalistes, et à décrire les problèmes existentiels de sa génération, celle des années 10’, dans une Amérique comme toujours sans aménité.

Catalogue

Le Bord du gouffre

Par Noah Van Sciver

15

Pour payer son loyer et subvenir aux besoins de sa petite famille, Joe n’a eu d’autres choix que d’accepter le maximum d’heures supplémentaires à la pizzeria où il travaille. Complètement fauché, il est obligé de rentrer à pied après son service du soir, alors qu’il pleut des cordes depuis de jours. Il aime Nicole, sa femme, mais lui reproche tout de même cette situation instable. S’ils n’avaient pas eu le bébé, tout serait peut-être différent. Pour couronner le tout, sa belle mère toxico s’installe chez eux après avoir quitté son compagnon. Alors, il boit plus que de raison pour endurer l’adversité, quitte à passer pour un vrai salopard auprès de ses proches et de ses collègues du restaurant. Joe touche le fond, seule une intervention divine pourrait le sortir de ce mauvais pas.

Le Bord du gouffre narre quatre jours de l’existence d’un homme, quatre jours où les évènements malheureux coïncident pour faire sombrer Joe. Avec fatalisme, mais en évitant habilement le pathos, Noah Van Sciver y dépeint les conditions de vie des indigents de l’Amérique. Un état de précarité réaliste qu’il connaît bien pour avoir travaillé dans des fast-foods avant que sa carrière d’auteur ne décolle. Parue aux États-Unis quelque temps avant la trilogie des Fante Bukowski, cette œuvre, beaucoup plus sombre et pessimiste, dénote déjà l’intérêt de ce jeune auteur pour les figures romantiques, les illusions perdues et la complexité de la comédie humaine.

#Adulte #Drame #Drogue #Réel #Social
  • août 2020
  • 112 pages - 18x23 cm
  • ISBN 978-2-39004-075-0

On en dit du bien

« En l’espace de quelques chapitres, Noah Van Sciver transforme la pluie incessante de l’histoire en une très improbable façon de faire apprécier l’eau à un ivrogne. C’est très fort. »
Rock & Folk

« Qu’il utilise l’histoire, l’humour, l’autobiographie ou la fiction sociale réaliste, Noah Van Sciver élabore peu à peu une œuvre qui aide à comprendre les États-Unis. Il s’est aussi construit une identité graphique forte, associant souplesse du trait et abondance des détails. La bande dessinée alternative nord-américaine ne se fera pas sans lui. »
Actua BD

« Deux livres à la fois très semblables et profondément différents, qui donnent à voir d’autres facettes d’un auteur décidément à suivre. »
Focus Le Vif

« Un livre [Mon aventure torride] moins sombre mais tout aussi réaliste que Le bord du gouffre et qui donne là encore un bel aperçu du talent narratif de cet auteur. »
Benzine Mag

« [...] le voyage à Déprimeland vaut le détour pour la chute, tout simplement excellente. »
Bodoï

« C’est tragique et à la fois profondément humain. C’est une nouvelle facette aussi de cet auteur indépendant américain qui est, pour moi, l’un des plus fascinant de sa génération »
RTBF

Extrait

Autres livres de Noah Van Sciver

Fante Bukowski

Noah Van Sciver

  • € 14
  • 96 pages
  • 2015